Logique et existence

Logique et existence

Jean Hyppolite

Language: French

Pages: 254

ISBN: B001O9PTIE

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Avec la traduction de la Phénoménologie de l’Esprit (parue en 1939 et 1941), puis son commentaire (Genèse et structure de la phénoménologie de Hegel en 1947), Logique et existence achevait, en 1961, le triptyque où Jean Hyppolite a concentré l’essentiel de ses études hégéliennes. Ainsi s’accomplissait un travail philosophiquement et historiquement déterminant. Philosophiquement déterminant : la rationalité peut se concilier avec l’histoire sur un mode absolument nouveau, propre à Hegel, mais qu’Hyppolite relit, à la lumière aussi de Heidegger et de Husserl, comme un rapport de la logique et de l’existence, réunies en l’homme : « Par cette liberté [...], l’homme ne se conquiert pas lui-même comme homme, mais devient la demeure de l’universel, du Logos de l’Être, et devient capable de la Vérité. Dans cette ouverture qui permet aux existants de la Nature, et à l’Histoire elle-même, de s’éclairer, de se concevoir, l’Être se comprend comme cet engendrement éternel de soi-même ; c’est la Logique au sens de Hegel, le savoir absolu. L’homme alors existe comme l’être-là naturel en qui apparaît la conscience de soi universelle de l’être. Il est la trace de cette conscience de soi, mais une trace indispensable sans laquelle elle ne serait pas. Logique et existence se joignent ici, si l’Existence est cette liberté de l’homme qui est l’universel, la lumière du sens. Historiquement aussi, Jean Hyppolite exerça un rôle déterminant : jusqu’à sa mort, en 1968, il fut en effet, pour plusieurs générations d’étudiants, l’introducteur par excellence à Hegel ; il fut, comme professeur de khâgne, puis d’Université, comme directeur de l’École normale et, enfin, au Collège de France, l’incitateur, le soutien et le responsable d’innombrables thèses et travaux, parmi lesquels on compte certains des livres les plus significatifs de la philosophie française d’aujourd’hui (que l’on songe aux auteurs de L’hommage à Jean Hyppolite, paru en 1971). Il fut enfin le fondateur de la collection « Épiméthée », qu’il dirigea jusqu’à la fin.

What Soldiers Do: Sex and the American GI in World War II France

Sur la traduction

Être parlementaire : De la Révolution à nos jours

Mourir autrefois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

donne à ce propos de la philosophie de Jacobi, qu'il étudie entre les philosophies de Kant et de Fichte. La philosophie de Jacobi a été souvent considérée comme une philosophie du sentiment, mais cela signifie seulement qu'elle prétend substituer au savoir une appréhension immédiate de l'être, à laquelle Jacobi donne le nom général de foi. Le savoir est seulement formel, il ne saisit aucun contenu, il enchaîne des propositions,· et la .seule philosophie conséquente est pour Jacobi la philosophie

6z LOGIQUE ET EXISTENCE jours la fixité et l'invariance de son contenu, mais les combinaisons effectuées n'ajoutent par hypothèse rien à celles dont on est parti. Le problème de la signification se pose certes au départ et à l'arrivée, il ne se pose pas dans l'entre-deux. C'est là séparer complètement celui qui parle du contenu déterminé dont il parle ; ce contenu est déterminé et fixe parce qu'il est purement objectif, celui qui parle n'effectue que des opérations formelles, des opérations

savait que la raison dans sa figure authentique peut seulement avoir une présence dans la conscience, alors elle descendrait dans les profondeurs mêmes de son être, et chercherait la raison en elle bien plutôt que dans les choses. >>Mais ce savoir universel-le Logos -pourrait seul éclairer à son tour une philosophie de la nature et de l'esprit : « Si elle y avait trouvé la raison, cette raison serait ramenée encore une fois de ces profondeurs à la réalité effective pour y intuitionner sa propre

demain et les nostalgies d'hier. Mais cette négation dans le sensible ne frappe pas parce qu'elle estimmédiate, et parce que l'entendement percevant tente de la surmonter; il substitue en effet à ce devenir diversement coloré des déterminations et des choses déterminées qui soutiennent le changement; ce passage de la certitude sensible pure à la perception et à l'entendement est inévitable. Il nous conduit à un univers où il y a des corps, des choses, des déterminations, à un univers qui comporte

inévitable parce qu'il n'y a pas seulement une multiplicité de choses, de modes finis, ou de monades, mais parce que chacune est en rapport avec les autres, ou plutôt avec toutes les autres, de sorte que sa distinction est sa distinction de tout le reste. C'est la distinction complète d'une chose qui la relie à tout l'Univers, qui réduit les différences à la différence essentielle et intérieure, la différence d'une chose ou d'une détermination et de son autre. Cette dualité est la dualité

Download sample

Download